IEF/Romandie

Cette page concerne le comportement, la gouvernance et la modération.

  • Pour des informations concernant la confidentialité, lire ici.
  • Pour des conseils techniques par rapport à l’utilisation de Discourse, lire ici.
  • Pour des conseils sur les ‘bonnes manières’ spécifiques à Discourse, lire ici.

Identité

La plateforme communautaire IEF/Romandie entend regrouper toutes les personnes de la Suisse Romande qui sont actives ou impliquées dans des questions qui concernent la pratique de l’IEF.

Accès

L’accès est volontairement limité aux personnes connues ‘en vrai’ afin de favoriser la confiance et une conversation ouverte et constructive.

Des groupes de personnes - que ce soit des associations ‘officielles’, des groupes de travail, des groupes régionaux - peuvent demander des espaces privées pour leurs discussions internes. Cependant, on souhaite encourager les membres des groupes à s’investir aussi dans les parties communes, et en tout cas ne pas dupliquer les catégories.

Enfants

Les parents présents sur la plateforme peuvent aussi demander un accès pour leurs enfants. L’accès se fait dans les mêmes conditions que les accès des adultes. Les parents sont responsables de présenter la charte à leurs enfants. L’accès aux groupes est sujet à accord avec les responsables de chaque groupe.

Comportement

Il va de soi, mais il faut quand même l’expliciter: il est attendu de chaque utilisateur un respect des autres, et des différences. Il n’y a pas de sujet ‘tabou’, mais il y a des comportements tabous.

On dit communément qu’il ne faut pas dire sur internet ce qu’on ne dirait pas en directe. Ce qui est vrai, mais il convient de redoubler de prudence au niveau communication quand l’autre ne voit pas notre visage.

Pensez que même si la personne à qui vous répondez vous connait en vrai et ‘comprendra’, une tiers personne qui vous lit pourrait mal interpréter votre humour.

A ce titre, un petit :slight_smile: après une blague ne fait pas de mal.

Gouvernance

(Version du 3 mai 2018)

  • Chaque utilisateur joue sont rôle de bon citoyen en faisant attention à son propre comportement (voir ci-dessus), et en réagissant lors de dérapage soupçonnés ou constatés (voir ci-dessous).
  • Les modérateurs gèrent le site au jour-le-jour, sur la base du règlement de modération - détaillé plus bas.
  • (Les administrateurs sont des modérateurs avec des responsabilités techniques en plus).
  • En principe, il est demandé à chaque groupe de fournir un modérateur qui s’occupera en priorité de l’espace privé du groupe, mais qui donnera aussi de son temps pour la partie commune de la plateforme. En cas d’absence, et selon accord préalable et notifié, les modérateurs peuvent se relayer pour des espaces privées.
  • Le règlement de modération est établi par un comité de pilotage, composé d’un représentant de chaque groupe, plus un représentant des ‘électrons libres’, et un représentant de BzH.
  • En principe, les frais de fonctionnement et d’hébergement de la plateforme sont couverts par des dons des utilisateurs et éventuellement une cotisation des groupes.
  • BzH est l’ultime recours pour assurer la perrenité de la plateforme, en cas de soucis financiers ou de gouvernance. Mais en temps normal et sereins, la plateforme se gère selon l’explication qui précède.

Règlement de modération

(Comme les statuts, c’est le genre de truc qu’on prépare en espérant ne pas devoir s’en servir.)

  1. En premier lieu, l’utilisateur qui constate un dérapage a la possibilité d’engager la discussion directement avec l’auteur du message.

  2. Si cette discussion n’aboutit pas de façon satisfaisante, ou l’utilisateur préfère signaler directement auprès des responsables, il incombe aux modérateurs de gérer dans les meilleurs délais.

  3. S’il s’agit d’un espace ‘privé’, c’est en priorité les modérateurs membres du groupe associé qui interviennent. Cependant il faut prévoir une entente permettant à d’autres modérateurs d’intervenir, car il est plus facile de créer une confiance mutuelle entre modérateurs en amont que d’essuyer les plâtres d’un conflit irrésolu pendant trop longtemps sur la plateforme.

  4. Dans un premier temps, le modérateur invitera l’utilisateur à reconsidérer la forme de son message, pour enlever les éventuels éléments non-souhaitables, voire de retirer complètement le message si c’est le fond qui pose problème.

  5. Dans le cas où l’utilisateur ne répond pas de façon satisfaisante, ou dans un laps de temps jugé acceptable (selon la gravité du contenu ou de l’ambiance qui en découle), le modérateur peut décider de cacher le message pour calmer les choses et en attendant que l’utilisateur revienne ou obtempère.

  6. Si l’utilisateur lui-même, ou d’autres utilisateurs, contestent la décision du modérateur, le modérateur demandera à d’autres modérateurs d’intervenir. Ici aussi c’est utile que les modérateurs ‘neutres’ (qui ne font pas parti du groupe) puissent être impliqués.

  7. Si un utilisateur pose problème de manière répétée, les modérateurs ont plusieurs possibilités qui vont en gravité augmentant:

  • mise sous silence (plus le droit de poster)
  • suspension (pendant une période déterminée)
  • désactivation permanente du compte
  1. Si un événement en lien avec la modération de messages a duré suffisamment longtemps pour qu’un certain pourcentage des utilisateurs se sentent ‘concernés’ (ce qu’on souhaite éviter en ayant une modération très réactive), il peut être utile de rédiger un message ‘publique’ (ou du moins visible au groupe en question) qui sera aussi neutre et précis que possible, sur le déroulement des événements avec une explication du raisonnement qui a entraîné les mesures prises.

  2. La décision des modérateurs est finale et n’est pas sujet à discussion. Tout au plus à la prochaine échéance de mandat, s’il y a un vrai désaveu des décisions de l’équipe de modération, ou d’un modérateur en particulier, les utilisateurs pourront proposer d’autres modérateurs. Ou alors si le règlement est incriminé, les utilisateurs le feront savoir à travers leurs représentants au comité de pilotage.